Distinction de caractère défavorable

Les règles relatives aux victimes des conflits armés posent le principe de base selon lequel seule la gravité de leur blessure doit déterminer l’ordre dans lequel ces victimes doivent être soignées. Il est donc interdit de procéder, dans le traitement, à des distinctions de caractère défavorable fondées sur la race, la couleur, le sexe, la langue, la religion ou la croyance, les opinions politiques ou autres, l’origine nationale ou sociale, la fortune, la naissance ou tout autre situation ou critère analogue.
Références : GI-3, 12 ; GII-3, 12 ; GIII-3, 16 ; GIV-3, 13 ; GPI-9, 69, 70, 75 ; GPII-2, 18

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s