Humanité

Le terme définit l’un des sept principes fondamentaux de la Croix-Rouge et du croissant rouge. Ce principe, fondé sur le respect de la personne humaine est indissolublement lié à l’idée de paix et résume l’idéal du mouvement. C’est donc de lui que découlent les autres principes fondamentaux. Voir et partager la souffrance d’autrui, la prévenir et l’alléger, c’est faire œuvre de vie, face à la violence. C’est la première contribution à la prévention et à l’élimination de la guerre : l’humanité est un facteur essentiel de la paix véritable, qui ne peut être atteint ni par la domination ni par la supériorité militaire.
La clause de Martens énonce le principe suivant : « … les Hautes Parties contractantes jugent opportun de constater que dans les cas non compris dans les dispositions réglementaires adoptées par elles, les populations et les belligérants restent sous la sauvegarde et sous l’empire des principes du droit des gens, tels qu’ils résultent des usages établis entre nations civilisées, des lois de l’humanité et des exigences de la conscience publique. »
Il s’agit de l’un des sept principes fondamentaux de la Croix-Rouge, fondé sur le respect de l’être humain. Il commande d’éviter toute souffrance inutile et limite le principe de nécessité militaire. Il interdit toute discrimination fondée sur le sexe, la nationalité, la race, la religion ou les opinions politiques.
Références : Lois et coutumes de la guerre, La Haye (18 octobre 1907), article 8 ; GI-63 ; GII-62 ; GIII-142 ; GIV-158 ; GPI-1 ; GPII-4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s