Croix rouge et croissant rouge (règles de protection)

L’insigne figure sur les drapeaux, bâtiments, installations et formations mobiles des unités sanitaires, sur leurs moyens de transport ainsi que sur les brassards, coiffures, et vêtements du personnel sanitaire et religieux.
Est protégé de ce fait :
  • le personnel sanitaire, militaire ou civil des parties au conflit y compris celui des organisations de protection civile ;
  • le personnel sanitaire des sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et des autres sociétés nationales de secours autorisées par une des parties au conflit ;
  • le personnel religieux rattaché, à titre permanent ou temporaire, aux forces armées, aux unités et moyens de transport sanitaires ou encore aux organismes de protection civile.
La protection est liée aux fins sanitaires des actions entreprises et se traduit par la limitation de la détention, par l’octroi de facilités lorsque ce personnel exerce son activité et par l’assurance de ne pas être puni pour toute activité de caractère médical conforme à la déontologie. Un cas de perfidie consiste en une utilisation de ces insignes pour tromper la confiance de l’adversaire avec une intention dolosive. Elle est illicite et constitue un crime de guerre en cas de mort ou de blessures graves.
Référence : GPI-81

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s