Quartier

Il est interdit d’ordonner qu’il n’y ait pas de survivants, d’en menacer l’adversaire ou de conduire les hostilités en fonction de cette décision.
Il est également interdit d’attaquer une personne sautant en parachute d’un aéronef en perdition ou une personne hors de combat, soit parce qu’elle est au pouvoir de l’ennemi, soit parce qu’elle se rend, soit parce qu’elle est sans connaissance ou incapable de se défendre du fait de sa blessure ou d’une maladie. Ces dispositions ne s’appliquent pas en revanche aux troupes aéroportées lorsque celles-ci sautent en parachute ou aux blessés qui continuent de se battre.
Article 40 du règlement IV concernant les lois et coutumes de la guerre signé à La Haye le 18 octobre 1907.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s