Civils

De 1864, date de la première convention de Genève, à 1949, les droit humanitaire avait essentiellement pour objet la protection des membres des forces armées qui étaient blessés, malades, naufragés ou en captivité. Le principal apport des conventions de Genève de 1949 est l’octroi de garanties à l’ensemble de la population civile en temps de guerre. Cette protection a été renforcée et étendue, en 1977, par l’adoption de protocoles additionnels aux conventions de Genève de 1949. Ces protocoles s’appliquent aux combattants ainsi qu’aux civils qui se trouvent en territoire occupé ou au pouvoir d’une partie au conflit. Des règles de protection plus spécifiques existent en outre pour certaines catégories de civils : femmes, enfants, réfugiés.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s