Non bis in idem

Le prisonnier de guerre ou l’interné civil ou toute autre personne au pouvoir d’une Partie au conflit ne pourra être puni qu’une seule fois en raison du même chef d’accusation.
Références : GIII-86 ; GIV-117 ; GPI-75

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s