Rapport du Secrétaire général sur la protection des civils en période de conflit armé (S/2017/414)

Introduction
1. Le présent rapport, qui couvre l’année 2016, fait suite à la déclaration du Président du Conseil de sécurité du 25 novembre 2015 (S/PRST/2015/23). Il s’agit du treizième rapport sur la protection des civils en période de conflit armé. J ’y passe en revue la situation mondiale en matière de protection des civils en période de conflit armé, examine les progrès réalisés récemment et formule des recommandations visant à renforcer cette protection. Ce faisant, je donne suite à la demande formulée par le Conseil de sécurité dans sa résolution 2286 (2016) de mieux rendre compte de la protection apportée aux activités médicales en période de conflit armé.
2. Des régions entières du monde sont dévastées par les conflits armés et un nombre record de personnes ont besoin d ’assistance humanitaire et de protection. Environ 97 % de l’aide humanitaire est affectée aux situations d ’urgence complexes, qui, pour la plupart, relèvent d ’un conflit armé. Au niveau mondial, on compte plus de 65 millions de déplacés en raison de conflits, de violences ou de persécutions. Plus de 20 millions de personnes, dont 1,4 million d’enfants, sont au bord de la famine au Nigéria, en Somalie, au Soudan du Sud et au Yémen. Dans le même temps, face aux souffrances de civils touchés par un conflit, la lassitude, voire la résignation, s’empare de plus en plus de la communauté internationale.
3. Toutes les parties étatiques et non étatiques à un conflit doivent respecter le droit international humanitaire, et tous les États doivent veiller à le faire respecter. Pourtant, dans de nombreux conflits, les parties font fi de leurs obligations et font preuve de mépris pour la vie et la dignité humaines, souvent en toute impunité. Les civils sont régulièrement tués lors d ’attaques directes ou aveugles. Les conflits ont de plus en plus souvent lieu en milieu urbain, ce qui entraîne pour les civils des conséquences à ce jour inégalées : des écoles, des hôpitaux, des marchés et des lieux de culte détruits par les bombes et les roquettes, des enfants extraits des décombres de leur maison. La violence sexuelle brise des vies et fragilise la cohésion sociale. Ces horreurs sont exacerbées lorsque les civils sont privés de biens et de services de première nécessité, ou soumis à des sièges qui durent des mois. Face à une telle brutalité, des millions de civils sont contraints de fuir leur foyer dans l’espoir de trouver ailleurs la sécurité. Il en résulte une crise mondiale sur le plan de la protection.
4. Dans le présent rapport, je précise la voie à suivre pour protéger les civils en période de conflit armé. En d’autres termes, j’expose ma vision de l’action collective qui doit être menée pour renforcer leur protection. Ma priorité absolue est d’inciter la communauté internationale à prévenir et à régler les conflits et à instaurer une paix durable. À long terme, la meilleure façon de protéger les civils consiste à s’attaquer aux causes profondes des conflits, promouvoir les droits de l’homme et l’état de droit, renforcer la gouvernance et les institutions, et investir dans le développement inclusif et durable. Il est nécessaire d’agir en amont plutôt que de prendre constamment des mesures a posteriori, notamment en décelant les signes de conflit imminent ou potentiel ainsi que les menaces qui pèsent sur les civils et en agissant en conséquence. En s ’attachant à prévenir les conflits, on lutte aussi contre les transferts illicites et irresponsables d ’armes qui favorisent les conflits et nuisent à l’action menée en faveur de la protection et de la consolidation de la paix. Bien que cela dépasse la porté e du présent rapport, je considère que la prévention concerne aussi bien les conflits armés violents que les crises de plus en plus complexes qui font de nombreux morts et causent une souffrance humaine intolérable.
5. Lorsque la prévention échoue, nous devons tout mettre en oeuvre pour protéger la vie et la dignité des civils pris dans un conflit. À cet égard, trois priorités en matière de protection se dégagent clairement. Premièrement, nous devons renforcer le respect du droit international humanitaire et du droit international des droits de l’homme et inciter les parties à un conflit à adopter de bonnes pratiques. Deuxièmement, nous devons protéger la mission humanitaire et médicale et donner la priorité à la protection des civils dans les opérations de paix des Nations Unies. Troisièmement, nous devons prévenir les déplacements forcés et rechercher des solutions durables pour les réfugiés et les déplacés. Ces priorités sont étroitement liées et se renforcent mutuellement. En particulier, le renforcement du respect du droit international est une condition préalable à la réalisation des deux dernières priorités.
6. Pour atteindre ces objectifs, il est nécessaire d ’adopter une approche multidimensionnelle englobant divers acteurs. Il convient de redoubler d ’efforts aux niveaux international, régional et national afin de mieux faire comprendre le coût humain des conflits et renforcer le respect du droit international et la protection des civils. Le Conseil de sécurité et les États Membres doivent être à la point e de ce combat. Dans le Programme de développement durable à l ’horizon 2030 (A/RES/70/1), les États Membres se sont engagés à ne laisser personne de côté et à aider en premier lieu les plus défavorisés. Ces engagements ont été renforcés au Sommet mondial sur l’action humanitaire, tenu en 2016. Les États Membres doivent maintenant prendre des mesures concrètes pour honorer leurs engagements et veiller à ce que les civils touchés par un conflit, qui comptent parmi les personnes les plus vulnérables, soient protégés. Je suis personnellement déterminé à en faire une priorité de l’ONU dans toutes ses interventions.
Source : Relief web
Téléchargez le rapport complet ici.
Publicités
Cet article, publié dans Protection des civils, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s