Six ans de conflit en Syrie: la santé devient une arme de guerre

Veille - Santé, Défense et sécurité nationale

La guerre civile entre en Syrie dans sa 7e année. Elle a fait 320 000 morts et 145 000 disparus. Elle a aussi innové dans l’horreur, en faisant de la santé un objectif de guerre, détaille une étude de l’université américaine au Liban publiée dans la revue médicale The Lancet. Une « innovation » qui risque de créer un précédent pour les conflits à venir.

Jamais les infrastructures de santé n’avaient été autant ciblées dans un conflit, en particulier par le régime de Bachar al-Assad et ses alliés russes et iraniens. « La Syrie est devenue l’endroit le plus dangereux sur terre pour ceux qui assurent des soins de santé» , affirment les chercheurs de la faculté de médecine de l’université américaine de Beyrouth, dont l’étude vient d’être publiée dans la prestigieuse revue médicale britannique The Lancet.

Publiée pour marquer le sixième anniversaire du conflit syrien, l’étude utilise des données issues de sources variées…

View original post 379 mots de plus

Publicités
Cet article a été publié dans Définitions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s