Soins de santé en danger: bombardement de l’hôpital de Kunduz dans le cadre de la mission Resolute Support

Veille - Santé, Défense et sécurité nationale

La semaine passée, les talibans et leurs alliés ont pris le contrôle de Kunduz, la capitale de la province du même nom, située dans le nord de l’Afghanistan. Lors de l’opération de reconquête menée par les troupes afghanes, soutenues par l’Otan et des éléments des forces spéciales américaines, plusieurs frappes aériennes ont touché, le 3 octobre,  l’hôpital de la ville, géré par l’organisation non gouvernementale (ONG) Médecins sans frontières (MSF). Le bilan définitif a fait état de 22 tués et de 37 blessés.

Par la suite, MSF a précisé que l’hôpital a été touché par une « série de bombardements aériens à environ 15 minutes d’intervalle » entre 02h08 et 03h15 alors que ses coordonnées GPS avaient été transmises à la chaîne de commandement américaine pour éviter ce type d’incident. En outre, l’ONG a indiqué que les frappes ont duré « plus de trente minutes » après avoir signalé que l’établissement venait d’être atteint…

View original post 218 mots de plus

Cet article a été publié dans Définitions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s