Enfants soldats et acteurs humanitaires

De toutes les figures apparaissant de manière récurrente dans les conflits armés contemporains, celle des enfants soldats a ceci de particulier qu’elle bouleverse les systèmes de représentation à tendance manichéenne qui sont à la base des droits de l’enfant et de l’intervention humanitaire, proposant un paradoxe déconcertant et quelque peu fascinant : des « méchants » (combattants armés à l’attitude menaçante, potentiels bourreaux sanguinaires avides de pouvoir et de richesses, à l’origine du chaos) qui s’avèrent être des « gentils » (des enfants indubitablement immatures, portant des uniformes trop grands pour eux, habituellement considérés comme victimes souffrantes à sauver) – et/ou vice-versa, des « gentils » qui s’avèrent être des « méchants ». Mais dans le monde rassurant d’une intervention humanitaire à caractère universaliste et généreuse, le malaise se trouve vite apaisé par le fait que des programmes, ou plus précisément des acteurs spécialisés s’ingénient à « réparer » cette anomalie, c’est-à-dire à « sauver les enfants »de leur situation de victimes – position dans laquelle ils sont d’emblée resitués pour justifier et permettre l’intervention.
Lire la suite sur le site : http://www.grotius.fr/figures-denfants-soldats-dans-les-discours-des-acteurs-humanitaires-entre-vulnerabilite-et-puissance-dagir/
Source : Sylvie Bodineau dans Grotius.fr
Cet article, publié dans Enfants soldats, Humanitaire, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s