Une « Manière de Voir » : Ces guerres qu’on dit ‘humanitaires’…

Côte d’Ivoire, Libye : le nouvel interventionnisme humanitaire se pare de toutes les vertus face au sort catastrophique des faibles, auxquels il faut sans tarder porter secours, quoi qu’il en coûte. Mais aucune opération n’est chimiquement pure, comme le montre ce numéro du bi-mestriel Manière de voir  de décembre-janvier (n° 120,  7 € 50.)
Ce recueil d’articles publiés sur trente ans par Le Monde diplomatique, sélectionnés en fonction de leur pertinence et légèrement actualisés, montre que  les guerres dites « justes », sont souvent  juste des guerres. Que les nobles causes, adossées au droit ou au « devoir d’ingérence », et maintenant à la « responsabilité de protéger les populations », peuvent déboucher sur un dangereux mélange des genres. Que les mandats des Nations unies, interprétées comme autant de blancs-seings par les puissances, peuvent donner lieu à des résolutions « glissantes ».
Et que la guerre dite «  humanitaire », au nom d’une virtuelle « communauté internationale »,  est souvent imposée dans un contexte  unilatéral, « les grandes nations marraines de l’ONU s’arrogeant le droit d’imposer leurs valeurs, et de choisir quel dictateur éliminer », sans se soucier de  « l’objection permanente du deux poids, deux mesures », écrivent  Philippe Leymarie et Anne-Cécile Robert, qui ont coordonné ce numéro.
On y retrouve une trentaine d’articles sur les guerres au Kosovo, Rwanda, en Sierra Leone,  Irak,  Afghanistan, et bien sûr en Libye, avec un bouquet de signatures prestigieuses ( Noam Chomsky,  Monique Chemillier-Gendreau, Paul-Marie de la Gorce, etc.). Et l’appareil complémentaire qui fait le succès de cette formule : l’iconographie, confiée au  photographe James Nachtwey, qui a arpenté les zones de guerre ces trente dernières années, et témoigne des ravages subis pas les populations, avec des extraits de son recueil « Inferno » ;  des planches cartographiques originales, signées Philippe  Rekacewicz ; un glossaire inédit ; des synthèses documentaires sur les conflits  majeurs ; des témoignages, et des références d’ouvrages et de sites (dont celui de Grotius).
Source : GROTIUS.FR
Cet article, publié dans Humanitaire, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s