L’ONU publie un guide sur le droit à la défense des Droits de l’homme

« Défendre les droits de l’Homme n’est pas une tâche aisée ; dans trop de pays, c’est même dangereux », a rappelé la Rapporteuse spéciale des Nations Unies, Margaret Sekaggya, à l’occasion de la parution de son Guide du droit à la défense des Droits de l’Homme, un document visant à soutenir ceux qui luttent pour les droits humains.
« En dépit des efforts déployés pour l’application effective de la Déclaration, les défenseurs des droits de l’homme doivent toujours faire face à de nombreuses violations, » a indiqué mercredi Mme Sekaggya dans un communiqué.
« J’espère que ce guide essentiel, le nouveau ‘Commentaire sur les défenseurs de la Déclaration des Droits de l’Homme’, contribuera au développement d’un environnement plus sûrs et plus propice, permettant aux défenseurs de mener à bien leur travail », a-t-elle ajouté.
L’objectif du Guide est de renforcer la compréhension de l’action des défenseurs de la Déclaration universelle des Droits de l’homme, adoptée par les Nations Unies le 10 décembre 1948, et les sensibiliser sur les dangers auxquels ils sont exposés.
Le Guide est un document téléchargeable de 100 pages qui répertorie les droits issus de la Déclaration, principalement basé sur les informations et les rapports des deux Rapporteurs spéciaux sur la situation des défenseurs des droits de l’homme, Hina Jilani (2000-2008) et Margaret Sekaggya (depuis 2008), couvrant ainsi une période de onze ans.
Des droits de la protection et de la liberté d’opinion et d’expression, aux droits de communiquer avec les instances internationales et d’accéder aux fonds, le Guide analyse ce que ces droits impliquent et les besoins nécessaires à leur mise en place. Celui-ci traite également des restrictions les plus communes et des violations que doivent affronter les défenseurs, et fournit des recommandations pour faciliter l’application de chacun de ces droits au niveau des Etats.
« Plus de 12 ans après son adoption, la Déclaration relative aux défenseurs des droits de l’homme est un instrument méconnu et je voudrais concentrer nos efforts sur une meilleure prise de conscience sur le rôle crucial des défenseurs des droits de l’homme, » a déclaré Mme Sekaggya.
« Ce guide indispensable est également un document de référence pour la compréhension de tout journaliste couvrant la situation des défenseurs des droits de l’homme dans leur pays, leur région et dans le monde. »
Afin de faciliter sa consultation, le Guide est composé de 10 sections, chacune traitant d’un droit présent dans la Déclaration, tels que le droit à la protection, le droit à la liberté de réunion, le droit à la liberté d’association, le droit à l’accès et à la communication avec les instances internationales, le droit à la liberté d’opinion et d’expression, le droit de manifester, le droit au développement et à la discussion de nouvelles idées relatives au droit de l’homme, le droit à un recours effectif, le droit d’accès au financement. Enfin, une section finale envisage les dérogations possibles à ces droits.
Centre d’actualités de l’ONU.
Cet article a été publié dans Droits de l'Homme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s