Mort de Bel Laden : la FIDH rappelle le nécessaire respect des droits de l’homme

6 mai 2011 – FIDH
La FIDH souhaite rendre hommage aux milliers de victimes d’attentats terroristes commandités par Ben Laden. Si une opération visant à le capturer était légitime, il persiste de nombreux doutes concernant la légalité de l’opération telle qu’elle a été menée. La FIDH regrette surtout que Ben Laden n’ait pu être arrêté afin d’être jugé au terme d’un procès équitable. » a-t-elle ajouté. 

Plusieurs jours après l’annonce de la mort d’Oussama Ben Laden, les circonstances de l’opération menée par les forces spéciales américaines dans la nuit du 1er au 2 mai 2011 restent opaques et de nombreuses informations contradictoires continuent à circuler. 

Ainsi, la FIDH appelle les gouvernements pakistanais et américain à faire toute la lumière sur les circonstances de l’opération menée contre Oussama Ben Laden, afin de prévenir toute rumeur susceptible d’alimenter un climat de tension. 

Par ailleurs, la FIDH reste très préoccupée par le risque de représailles de la part de groupes affiliés à Al Qaïda, tels que le Tehrik-e Taliban Pakistan (TTP), pouvant entraîner des attaques ciblant la population civile. 

La FIDH appelle le gouvernement pakistanais à prendre toutes les mesures appropriées pour assurer la sécurité dans les lieux publics, tout en respectant les libertés fondamentales. 

La FIDH s’inquiète également du fait que la disparition d’Oussama Ben Laden serve de prétexte, dans le cadre de la lutte contre le terrorisme, à la commission de graves violations des droits de l’Homme telles que la multiplication des exécutions extrajudiciaires et le recours à la torture et aux traitements cruels, inhumains ou dégradants. A ce titre, la FIDH rappelle que de nombreux civils ont été tués ces neuf dernières années dans la « guerre contre le terrorisme » qui a suivi les attentats du 11 septembre. 

Enfin, la FIDH appelle tous les gouvernements impliqués dans la lutte contre le terrorisme au Pakistan, en Afghanistan et partout ailleurs à respecter strictement les normes universelles de protection des droits de l’Homme, en particulier le droit à la vie, à l’intégrité physique et le droit à un procès équitable.

Fédération internationale des ligues des droits de l’homme.

Cet article a été publié dans Droits de l'Homme. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s