Somalie : des obus non explosés menacent un hôpital de Mogadiscio

15 avril 2011 – Genève (CICR)
Les onze obus qui ont frappé l’hôpital Medina de Mogadiscio sans exploser, il y a trois jours, ont été ramassés et entreposés en attendant que des artificiers viennent les neutraliser.
Malgré cela, la présence de ces obus à l’intérieur de l’hôpital représente un risque pour le personnel médical, les patients et les visiteurs. Deux gardes ont été blessés par un obus qui a explosé ce même jour, mais ils se remettent de leurs blessures.
« Nous sommes inquiets pour les patients et pour le personnel de l’hôpital Medina. Ces obus non explosés auraient pu blesser ou tuer, et ils peuvent empêcher des gens de recevoir des soins nécessaires à leur survie, déclare Olivier Humbert-Droz, chef adjoint de la délégation du CICR pour la Somalie. La menace qui pèse sur cet établissement médical est tout à fait inacceptable. »
Bien que rien ne semble indiquer que l’hôpital ait été délibérément visé, le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et le Croissant-Rouge de Somalie rappellent à toutes les parties au conflit qu’elles ont l’obligation de respecter le personnel médical, les hôpitaux, les dispensaires et les autres installations et biens similaires. Les attaques ne peuvent être dirigées que contre des personnes qui participent directement aux hostilités et contre des objectifs militaires, et les parties au conflit doivent prendre toutes les précautions nécessaires pour éviter de porter atteinte à la population civile et aux biens de caractère civil. 
L’hôpital Medina, qui affiche clairement l’emblème du croissant rouge est un des deux hôpitaux de Mogadiscio spécialisés en chirurgie. C’est un hôpital communautaire, qui accepte tous les patients, quel que soit leur clan d’appartenance, leur religion ou leurs convictions politiques. Le CICR fournit à l’hôpital du matériel chirurgical et des médicaments, et il forme les médecins et le personnel infirmier. Depuis le début de l’année, près de 550 blessés de guerre y été soignés, dont plus de 150 femmes et une cinquantaine d’enfants.
Cet article a été publié dans Définitions. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s